Presbyacousie : la maladie des seniors | Soulager ses acouphènes

Presbyacousie : la maladie des seniors

La presbyacousie est une perte de l’audition progressive liée à l’âge. Si elle représente un phénomène normal, au même titre que la presbytie pour les yeux, il est important de ne pas la négliger et de la prendre en charge le plus rapidement possible, pour ne pas s’isoler. Comment se manifeste-t-elle ? Comment y remédier ? Nous faisons le point sur la presbyacousie dans cet article.

Qu’est-ce que la presbyacousie ?

La presbyacousie est la forme la plus fréquente de surdité bilatérale progressive. C’est une baisse de l’audition lentement évolutive liée à l’âge, survenant chez des sujets âgés de plus de 50 ans. Ces derniers se plaignent alors d’une gêne importante dans le bruit et d’un trouble de compréhension dans les conversations. Des acouphènes (bourdonnements d’oreille) y sont souvent associés.

En France, on estime que cinq à six millions de personnes souffrent de presbyacousie. C’est la principale cause de surdité chez l’homme. Elle entraîne une chute sélective dans les fréquences aiguës, celles qui sont les plus utilisées pour la compréhension.

La presbyacousie débute dès l’âge de 25 ans en affectant le champ auditif dans les fréquences très aiguës. Elle reste souvent imperceptible avant l’âge de 60 ans.

Les symptômes de la surdité

Dans le cas de la surdité, c’est souvent l’entourage qui donne les premiers signes d’alerte. La personne souffrant de troubles auditifs fait souvent répéter ses proches, monte systématiquement le son, crie, ne comprend pas toujours ce que lui dit un interlocuteur éloigné.

Chez les personnes âgées, le déficit auditif se traduit d'abord par un sentiment de vie sociale qui se réduit. Bien souvent, la personne ne se rend pas compte que cet isolement est de son fait : il accuse les jeunes de parler mal, de ne pas articuler, de lui manquer d'égards. La vie moderne, sa rapidité, le fond sonore élevé dans lequel elle se déroule sont mis en cause.

Ce problème conduit à un isolement de la personne, un repli sur soi qui peut grandement altérer la qualité de vie.

Avec attention, on peut pourtant se rendre compte que les voix féminines et enfantines ne sont plus entendues, alors que celles des hommes, plus graves, restent audibles. Le déficit est surtout ressenti dans les environnements bruyants, mais également devant la télévision. Il devient alors de plus en plus difficile de les suivre.

Ces personnes se plaignent souvent d'acouphènes, de bourdonnements dans les oreilles. C'est la réponse du cerveau pour compenser la perte de certaines fréquences auditives.

Les causes de la presbyacousie

La presbyacousie résulte de plusieurs changements au sein de notre système auditif, changements qui sont directement liés au vieillissement :
  • les osselets qui amplifient et transmettent les vibrations depuis le tympan vers la cochlée perdent de leur souplesse (presbyacousie mécanique) ;
  • les cellules ciliées qui tapissent la base de la cochlée (celles qui sont sensibles aux hautes fréquences) meurent petit à petit en laissant des « trous » (presbyacousie sensorielle) ;
  • les fibres nerveuses qui transmettent les informations auditives de la cochlée jusqu’au cerveau sont moins efficaces, et les centres du cerveau qui analysent les informations auditives perdent partiellement leurs capacités (presbyacousie nerveuse) ;
  • enfin, des problèmes vasculaires (liés à la circulation sanguine) peuvent entraîner une mauvaise oxygénation des organes de l’audition et leur vieillissement prématuré (presbyacousie métabolique).

Le vieillissement « naturel » peut être accélérer à cause de toutes les pathologies accumulées au cours des années, notamment par la prise de médicaments ototoxiques (tels les antibiotiques aminoglycosides) et par la surexposition sonore (traumatisme acoustique). Une prédisposition génétique entre également en compte. 

La surdité peut avoir une cause neurologique, liée à un neurinome de l’acoustique. Ou bien à cause d'autre maladies comme le diabète ou l'artériosclérose. 

Examen et traitement de la presbyacousie

Diagnostic

Le diagnostic de la presbyacousie est fait par un médecin ORL après une série de tests auditifs particuliers : l’otoscopie (vérifie l'état normal du conduit auditif et de la membrane tympanique), l'audiométrie tonale (détection de sons purs) et vocale (compréhension de mots). Cela permettra d'orienter les recherches de la cause. Le bilan ORL peut aussi identifier un neurinome de l’acoustique, en cas d’acouphènes

Un examen de l'oreille, un scanner ou une IRM et un bilan sanguin compléteront souvent ce bilan.

Traitement

Aucun médicament n’a pour le moment fait ses preuves pour le traitement de la presbyacousie. Mais elle peut en revanche être corrigée grâce un appareillage auditif.

Une prothèse auditive est conseillée dès que la presbyacousie commence à être ressentie. Les aides auditives sont plus efficaces et mieux tolérées lorsqu'elles sont mises en place précocement, sans attendre la constitution d'une gêne sociale importante.

La prothèse est délivrée qu'après prescription médicale par le médecin ORL, après examen audiométrique tonal et vocal. Le choix du type de prothèse relève par contre de la compétence de l'audioprothésiste.

  • S’il s’agit d’une surdité de transmission (liée à une infection comme une otite), le traitement de référence repose sur la prescription d’antibiotiques et d’anti-inflammatoires. Le médecin s’assurera que les antibiotiques prescrits ne sont pas ototoxiques, c’est à dire qu’il présente une toxicité pour l’oreille. Dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être envisagée.
  • S’il s’agit d’un neurinome de l’acoustique, le traitement est aussi chirurgical. 
  • S’il s’agit d’une surdité de perception (lésion de l’oreille interne), le traitement est chirurgical et l’intervention est pratiquée par un médecin spécialiste.

Prévenir la perte auditive précoce

Quelques conseils permettent de ne pas aggraver la presbyacousie et d’y remédier le plus tôt possible :

  • Eviter l’exposition chronique aux bruits intenses, comme l’écoute à volume trop élevé sous casque ou écouteurs 
  • Surveiller régulièrement la qualité de son audition.


Découvrez la méthode SOREHO et soulagez vous acouphènes maintenant. Une méthode efficace basée sur la thérapie sonore, la relaxation et un ingrédient secret. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Florian
 

Jeune acouphénique ne souhaitant pas endurer ses bruits toute sa vie, j'ai décidé d'étudier le sujet en profondeur et trouver la solution pour ne plus avoir d'acouphènes. Je mets aujourd'hui mes connaissances à votre service pour vous aider, à votre tour, à soulager vos acouphènes sur le long terme. Au plaisir d'avoir de vos nouvelles !

Click Here to Leave a Comment Below 0 comments

Leave a Reply: