Acouphènes : comment soulager les bourdonnements | Soulager ses acouphènes
1

Acouphènes : comment soulager les bourdonnements

Les acouphènes concernent de très nombreuses personnes à travers le monde. Parce qu'ils ne gênent que ceux qui les entendent, les acouphènes sont particulièrement difficiles à expliquer. Bourdonnements, sifflements… Le silence peut devenir insupportable, car notre attention est entièrement tournée vers la sensation sonore. D'où viennent ces bruits ? Comment en limiter les effets ?

Ce bruit naît dans l'oreille interne ou dans l'aire auditive du cerveau pour donner des sifflements quelquefois incessants. Chaque histoire d'acouphènes est différente. Ils peuvent se manifester après un traumatisme de l'oreille comme une écoute musicale forte, une otite, un bouchon de cérumen, une exposition au bruit dans le travail...

Certains apparaissent après un choc psychologique, un grand stress, une opération, des troubles vasculaires, de l'athérosclérose ou des problèmes dentaires. La prise de médicaments (anti-inflammatoires, certains antidépresseurs…) peut également provoquer des acouphènes s'ils sont ototoxiques.

Les acouphènes peuvent n'être que passagers pour signaler une fatigue auditive ou devenir persistants. Important: si le bruit dans votre oreille dure plus de 24 heures, vous devriez demander l'avis d'un médecin ORL, et le plus tôt sera le mieux, afin qu'ils puissent vous identifier et vous proposer la bonne option de traitement rapidement. Cela vous donne les meilleures chances de récupération.

Ils sont aussi parfois révélateurs d'une pathologie. Après un diagnostic médical précis, le médecin pourra donc écarter toute cause pathologique, de tumeur ou de malformation (environ 10% des cas). S'il ne peut rien vous donner et vous aider, vous pouvez alors vous tourner vers les méthodes douces. Le plus souvent, aucune cause n'est retrouvée et il faut apprendre à les éloigner.

Soulager les acouphènes en douceur

Quand les médecins ne peuvent rien pour nous et qu'aucun traitement médicamenteux n'est valable dans notre cas (ou que l'on ne souhaite pas recevoir ces traitements), il reste les méthodes alternatives. Les thérapies douces sont nombreuses pour alléger les acouphènes. Elles vont nous permettre de nous habituer aux bruits et ainsi aider notre cerveau à ne plus se focaliser dessus.

Les médecines alternatives

Le principe : travailler sur la cause de déclenchement des acouphènes.

Qui ? L'ostéopathe, le dentiste occlusal, le kiné vestibulaire, le médecin chinois... Cela dépend de ce qui cause vos acouphènes. Si c'est à cause du stress, l'hypnose, l'EMDR, l'acupuncture, le shiatsu, ou les soins énergétiques sont plus conseillés.

Les résultats ? Après une dizaine de séances (varie selon les personnes), et si cela correspond à la cause de votre acouphène, on observe des diminutions de l'acouphène entre 50 et 80%.

Retrouvez un article dédié à chaque médecine alternative dans la catégorie Solutions

La thérapie sonore d'habituation

Le principe : habituer le cerveau à entendre un bruit sans l’écouter, pour transposer cette aptitude à l’acouphène.

Comment ? En écoutant un bruit coloré (blanc, brun, rose...) ou des bruits naturels quelques heures par jour. Ces bruits sont ennuyants pour le cerveau, qui va alors s'en détourner. Un appareil auditif à cette capacité, et est conseillé si l’acouphène est associé à une perte d’audition. Les sons binauraux sont également mis à l'honneur car ils vont reprogrammer le cerveau en le rééquilibrant.

Les résultats ? « Pour être efficace, ce dispositif nécessite un accompagnement favorisant l’implication du patient. Les résultats, positifs dans plus de 50 % des cas, apparaissant après plusieurs mois », explique le Dr Esteve-Fraysse.

Les techniques de relaxation

Le principe : modifier la perception que l'on a de l'acouphène et l'appréhender d'une façon différente pour l'accepter et lui redonner sa place naturelle (car oui tout le monde à un acouphène naturellement présent dans l'oreille mais imperceptible).

Comment ? En pratiquant du yoga, de la visualisation, de la méditation en pleine conscience, de la relaxation musculaire progressive, de la sophrologie, du shiatsu, de l'auto-hypnose, du tapotement EFT...

Les résultats ? Cela dépend de votre implication et de la fréquence à laquelle vous pratiquerez. Il faut surtout faire cela régulièrement et sur du long terme, car les premiers résultats n'apparaissent qu'après plusieurs semaines. L'intensité et la fréquence des acouphènes diminueront progressivement jusqu'à la disparition totale ou quasi totale des acouphènes.

apprenez à soulager vos acouphènes
apprener à soulager vos acouphènes

Les autres solutions

Les compléments alimentaires

Les acouphènes peuvent venir d'une carence en magnésium, zinc ou vitamines (B12 par exemple). Certaines de nos hormones, si elles ne sont pas en assez grandes quantités, peuvent nous procurer du stress ou des difficultés à gérer les insomnies et l'anxiété. Si l'acouphène est lié un problème de circulation sanguine, certaines plantes seront conseillées pour rééquilibrer notre corps. 

Il s'agit donc de faire un bon diagnostic pour connaître avec précision pourquoi nous avons des acouphènes. 

L'homéopathie

En médecine homéopathique, il est coutume d’évoquer le Chininum sulfuricum, le Theridion curassavicum, l’Arnica Montana, le Chenopodium, les Graphites, le Natrum sulfuricum, le Natrum sacicliyum ou bien encore la Chamomilla vulgaris lorsqu’il s’agit de traiter un acouphène.

Cependant, il convient de garder à l’esprit que, d’après le résultat d’études cliniques menées à grande échelle, l’homéopathie ne présente aucune efficacité supérieure à l’effet placebo. C'est donc à l'appréciation de chacun de croire ou non en son efficacité. 

Un rendez-vous chez l'homéopathe est recommandé pour trouver le meilleur traitement homéopathique. L'acouphène étant généralement cumulé à d'autres symptômes, l'homéopathe fera un diagnostic global de votre état pour déterminer le ou les meilleurs remèdes.

Comme vous le voyez, il y a de nombreuses solutions (et cette liste n’est pas exhaustive) mais toutes ne fonctionnent pas sur tous les types d’acouphènes.

Se diriger vers les bonnes solutions est donc essentiel pour limiter les dépenses financières en solution inefficace (dans notre cas).

Je peux vous aider dans chacune des étapes pour soulager vos acouphènes (détection, détermination de la cause, détermination des solutions adaptées, mise en place, accompagnement tout au long du processus, soutien psychologique…).

N’hésitez pas à envoyer un message sur la page Facebook « Soulager ses acouphènes » ou par mail à appoline@soulager-ses-acouphenes.fr.

Appoline
 

Jeune acouphénique ne souhaitant pas endurer ses bruits toute sa vie, j'ai décidé d'étudier le sujet en profondeur et trouver la solution pour ne plus avoir d'acouphènes. Je mets aujourd'hui mes connaissances à votre service pour vous aider, à votre tour, à soulager vos acouphènes sur le long terme. Au plaisir d'avoir de vos nouvelles !

Click Here to Leave a Comment Below 1 comments
Les 5 affirmations (parfois erronées) concernant les acouphènes | Soulager ses acouphènes - mars 15, 2020

[…] extraire diverses solutions pour soulager l’acouphène. Vous pouvez lire l’article « Acouphènes : comment soulager les bourdonnements » pour plus de […]

Reply

Leave a Reply: